Edito

Oui, la loi française permet aux familles d’instruire elles-mêmes leurs enfants, car ce sont bien les parents qui sont les premiers éducateurs de leurs enfants, et l’instruction fait partie intégrante de l’éducation. L’école est un moyen, mais il n’est pas le seul.

Oui, la loi française permet aux familles d’instruire elles-mêmes leurs enfants, car ce sont bien les parents qui sont les premiers éducateurs de leurs enfants, et l’instruction fait partie intégrante de l’éducation. L’école est un moyen, mais il n’est pas le seul.

Nos premiers adhérents instruisaient essentiellement des enfants du niveau primaire, dont la plupart n'avaient jamais été scolarisés. L’Instruction à la maison était principalement un choix. Mais depuis, nous avons été rejoints par de nombreuses familles qui instruisent leurs enfants de la maternelle au lycée, souvent après une expérience malheureuse en scolarité classique.

En effet, maintenant, beaucoup de familles instruisent elles-mêmes leurs enfants car elles n’ont plus le choix, face à leur enfant qui s’éteint ou qui souffre : phobie scolaire, précocité, enfants à profils spéciaux, handicap, maladie, ou simplement intelligence différente, dès que l’enfant présente un décalage avec les enfants de sa classe d’âge, dès qu’il ne rentre plus dans la norme qu’impose le système de l’Education Nationale, les problèmes peuvent surgir. L’école n’apparaît plus comme étant le système le plus adapté pour tous les enfants. De nombreux psycholo­gues, pédagogues, institu­teurs, … professent depuis longtemps que les pédagogies utilisées depuis quarante ans correspondent uniquement à 20% des enfants, voire même 5% aujourd’hui.

Vouloir instruire son enfant, c’est avant tout vouloir lui donner ce qui semble le plus adapté pour lui, c’est tenir compte des spécificités de son enfant, ses capacités particulières, ses envies, ses besoins, son rythme, car ceux-ci ne sont pas forcément compatibles avec l’école du quartier ou ce que propose l’Education Nationale en général. Instruire son enfant, c’est individualiser les appren­tissages et adopter une progression personnalisée pour chaque enfant. Le facteur déterminant de la réussite scolaire étant la motivation parentale, les enfants instruits en famille jouissent en permanence d’un cadre familial porteur pour leur ins­truction.

L’instruction à la maison est une alternative pédagogique à part entière qui permet d'adapter et de personnaliser l'enseignement selon les besoins de chaque enfant, pour l'aider à mieux apprendre, mieux se développer et mieux s'épanouir. Notre choix demande du temps, des efforts, de la réflexion, de la disponibilité et ce qui nous motive est le bonheur de nos enfants !