Lorsque l'on me demande les raisons de notre choix d'instruire nos enfants à la maison, je suis tentée de citer de multiples arguments, parmi lesquels notre désir profond d'être responsables de l'éducation de nos enfants, notre souci de leur transmettre des valeurs qui nous sont chères comme le respect des autres, la tolérance et la compassion. Je peux également ajouter la possibilité qui nous est ainsi offerte d'adapter les programmes à chacune de nos filles, de suivre leur rythme et de respecter leur individualité. Je poursuis en démontrant l'efficacité de l'instruction parentale qui permet de libérer de nombreuses heures pour des activités sportives, culturelles et artistiques, ou bien encore pour jouer et rêver. Je n'oublie pas de mentionner notre méfiance face à une socialisation précoce et intense. Mais au-delà de ces convictions, le sentiment que j'essaye d'exprimer est le bonheur que nous éprouvons à être avec nos enfants. Nous regardons grandir nos filles avec étonnement et émerveillement, leur sérénité provoque notre attendrissement et notre joie. Nous voulons profiter au maximum de ces moments privilégiés. La récompense est de regarder nos deux filles complices dans leurs jeux et dans leur relation avec nous. L'un des grands avantages de l'instruction parentale est de renforcer l'unité familiale. Elle oblige à avoir des liens profonds et harmonieux avec ses enfants. Notre maison, c'est l'endroit où se construit chaque jour notre famille. La maison, c'est un refuge où nous voulons que nos filles s'épanouissent et apprennent à aimer la vie. Oui, décidément, le bonheur est à la maison.