Notre aventure a commencé avec notre fille aînée qui a demandé à lire à 2 ans. Un an plus tard elle savait lire parfaitement, mais ne voulait toujours pas quitter la maison. Sa précocité intellectuelle ne s'est pas démentie puisqu'elle entreprenait le programme de CE1 à cinq ans. Cependant, cette avance scolaire n'était pas uniforme : notre fille avait des difficultés à écrire et sa motricité fine n'était pas assez développée.

Nous nous sommes rendu compte très tôt que cette situation, bien connue chez les enfants précoces, serait probablement une cause d'échec scolaire dans un circuit normal. Dans quelle classe aurions-nous pu la mettre pour qu'elle puisse à la fois étancher sa soif de connaissances, et prendre le temps nécessaire à l'évolution de ses capacités graphiques ?
L'instruction à la maison nous est apparue comme la solution la plus adaptée à notre fille !
Nous voyons maintenant avec bonheur que notre choix a permis à notre fille de dépasser ses difficultés sans perdre son goût d'apprendre.
Mise en place pour notre aînée, notre école a bien sûr accueilli la cadette. Aujourd'hui, elles étudient avec plaisir dans "leur" école, en famille, et rejoignent leurs camarades dans diverses activités artistiques et sportives.